Vous êtes ici

L’évolution démographique en Région bruxelloise

Taille de la population

Après une période de déclin, la population de la Région de Bruxelles-Capitale affiche une croissance depuis 1996 pour s’élever à 1.163.486 habitants en 2014. Un ralentissement s’observe néanmoins depuis 2013. La population dépasse ainsi son maximum historique de 1968 (1.079.181 habitants). La densité régionale atteint par conséquent également son record (72,1 habitants/hectare). Cependant la population est inégalement répartie sur le territoire : concentrée dans les communes de première couronne (Saint-Josse affiche la densité la plus élevée : 240,3 hab/ha), elle est moins dense dans les communes en périphérie (Watermael-Boitsfort ayant la plus faible densité avec 18,9 hab/ha).

Evolution de la population bruxelloise (1980–2014)
Source : Direction générale Statistique - Statistics Belgium - Registre national (1980-2014), IBSA – Registre d’attente (1996-2013), Bureau Fédéral du Plan – projections démographiques (2014-2060)

Evolution de la population bruxelloise (1980–2014)

En journée, la population présente en Région bruxelloise s’accroît considérablement :

  • en raison du pôle « emploi » que représente la Région : selon l'Enquête sur les Forces de Travail (Direction générale Statistique), en 2014, près de 364.000 personnes habitant en Flandre ou en Wallonie viennent y travailler, nombre en légère augmentation (+6% entre 2004 et 2014). Par comparaison, les navetteurs résidant dans la Région bruxelloise mais travaillant en Flandre ou Wallonie sont cinq fois moins nombreux (près de 69.000 en 2014) mais leur nombre augmente significativement (+43% entre 2004 et 2014).
  • en raison du pôle d’enseignement que la Région bruxelloise représente également, qui attire pendant l’année scolaire de nombreux élèves et étudiants venant de Wallonie, de Flandre mais aussi d’autres pays. Ceux-ci représentaient 16% des élèves scolarisés à Bruxelles (niveaux maternel, primaire et secondaire) en 2009 (IBSA, 2010) et environ 40% de la totalité de la population scolaire suivant un enseignement secondaire ou supérieur en 2001 (ERM, 2002).

Espérance de vie

L’espérance de vie de la population bruxelloise à la naissance est en constante hausse, avec en l’espace de 10 ans (2003-2013) un gain de 2,2 années pour les femmes et 2,5 pour les hommes (IBSA sur base de données de la Direction générale Statistique).

Taille et composition des ménages

L’évolution du nombre de ménages reflète l’évolution de la population bruxelloise. La Région compte 540.440 ménages privés en 2014 (ménages collectifs non compris, sachant que le nombre de personnes dans ce type de ménages représente moins d’1% du total de la population), soit une hausse de près de 14% entre 2001 et 2014. La taille des ménages bruxellois (hors ménages collectifs) est en moyenne de 2,1 personnes. La moitié de ces ménages est représentée par des personnes isolées (1 Bruxellois sur 4).

Nombre de ménages privés par taille en Région bruxelloise (2001–2014)
Source : IBSA d’après des données de la Direction générale Statistique

Nombre de ménages privés par taille en Région bruxelloise (2001–2014)
 

Date de mise à jour: 17/11/2017
Documents: 

Etude(s) et rapport(s)

  • IBSA, juin 2010. « Impact de l’essor démographique sur la population scolaire en Région de Bruxelles-Capitale », Les cahiers de l'IBSA, n°2, 44 pp. (.pdf)
  • ERM, septembre 2002. « Estimation de l’apport de substances polluantes sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale – Résumé ». Etude réalisée pour le compte de Bruxelles Environnement. 25 pp. Diffusion restreinte
  • ERM, mars 2002. « Schatting van aanbreng van watervervuilende stoffen op het grondgebied van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest - Vuilvrachtbalans ». Etude réalisée pour le compte de Bruxelles Environnement. 80 pp. Diffusion restreinte